Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:15
L’association DAVAÏ a souhaité à sa manière commémorer l’anniversaire d’un terrible événement survenu en Europe le 26 avril 1986. Nombreux sont celles et ceux qui s’en souviennent. Au moment des faits, l’invraisemblable de la situation dominait tous les esprits ; des ingénieurs en charge de la centrale nucléaire de Tchernobyl, des autorités soviétiques en charge des populations des différents pays concernés (Ukraine et Biélorussie), des autorités et des médias des pays européens voisins, tous bien assurés par la sûreté de l’exploitation de l’énergie nucléaire et par sa cruciale nécessité.
La ville moderne de Pripiat construite à proximité de la centrale pour en assurer le fonctionnement bénéficiait de tous les équipements et commodités modernes que l’Union puisse offrir à cette époque. Les quelques 50 000 habitant(e)s sont heureux d’y vivre et d’y faire grandir leurs enfants promis à un avenir souriant.
Ville de Pripiat

Ville de Pripiat

Le 26 avril 1986, au premier plan du théâtre des évènements se trouvent des ingénieurs de la centrale. Ils mènent une expérimentation officieuse d’augmentation de la productivité du combustible nucléaire. Pour mener à bien leur entreprise ils ont coupé les systèmes d’alerte. Ces mêmes ingénieurs, pour lesquels l’accident ne peut pas survenir, mettront 24h à accepter que le réacteur nucléaire a disparu, qu’il s’est volatilisé dans l’atmosphère sous forme de matériaux hautement radioactifs.
Au second plan se trouvent les habitants de Pripiat, hommes, femmes, enfants qui vivent de la centrale, ils assistent depuis leurs appartements, leurs balcons à l’incendie de la centrale. Ils seront évacués 36h après les faits, enjoints à emporter avec eux le strict minimum d’effets personnels. Ils seront acheminés en bus dans différents lieux de l’Union. La grande majorité d’entre eux ne reviendra jamais ici, ils laisseront là sur place : passé, présent, avenir…
Un événement de cette ampleur, accident nucléaire inégalé jusqu’à présent, ne se déroule pas à l’échelle du temps de la vie quotidienne, de la vie humaine… c’est pourquoi nous en parlons 28 ans après et que nous en parlerons encore et encore. Il y a un devoir de mémoire à observer pour les victimes de cette catastrophe : décédées, malades, déplacées, spoliées, déracinées, ignorées et victimes à venir.
Tchernobyl par Christophe Bisson
L’association DAVAÏ proposait un film documentaire « White Horse » réalisé par Christophe BISSON et une rencontre avec lui. Dans le scénario, celui-ci accompagne caméra à l’épaule un jeune homme, Maxime, à Pripiat, dans la zone interdite et capte les émotions et les ressentis à découvrir plus de 20 ans après les faits l’environnement de son enfance, son quartier, son immeuble, son appartement… Ce jeune homme témoin involontaire de la plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps a dû précipitamment tout quitter appartement, affaires personnelles, ville, école, copains … une situation d’exode pendant un conflit armé à la différence que l’on ne revient jamais. Le traumatisme visible dans les yeux de Maxime lui fait dire « j’aurais aimé rester là à jamais, j’aurais aimé ne jamais revenir » Ses paroles prennent un sens d’autant plus grave lorsque l’on apprend que Maxime est décédé quelques mois après le tournage de ce film documentaire. Témoignage en forme de testament laissé aux générations à venir…
Cécile Milcent.
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence
Quelques photos de cette conférence

Quelques photos de cette conférence

Partager cet article

Repost 0
Published by asso-davai - dans Evénements
commenter cet article

commentaires

Contactez-nous

Courriel : asso_davai@hotmail.fr

 

Association Davaï

Maison de quartier de Venoix

18 avenue des chevaliers

14000 Caen

 

Si vous souhaitez adhérer à notre association et obtenir plus de renseignements, écrivez-nous.

Tarif normal : 15€/an

Tarif réduit (pour les étudiants et les demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif): 10€/an

 

Bulletin d'adhésion (à télécharger)

 

Site : http://assodavai.wix.com/associationdavai 

Facebook http://www.facebook.com/assodavai 

Twitter : https://twitter.com/#!/AssoDavai

Agenda

Cliquez sur le lien pour consulter l'agenda :

http://assodavai.wix.com/associationdavai#!agenda/cee5

Cours de russe

Si vous souhaitez apprendre le russe ou approfondir vos connaissances de cette langue, Nadejda Stettler donne des cours pour adultes au

Centre d'animation La Prairie

 

11 avenue Albert Sorel

14000    Caen

02 31 85 25 16

centreanimationprairie@wanadoo.fr

Quatre niveaux différents.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -