Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 18:31

(travail de recherche d'Elena Malycheva: la suite..)

LE PATRIARCHE NIKON ET SES REFORMES

Nikon est né en 1605 dans une famille paysanne d'un village de la région de Nijni-Novgorod. Sa mère mourut peu après sa naissance et il fut élevé par une belle-mère odieuse, ce qui le poussa à partir très tôt dans un monastère, où il commença sa formation religieuse. Puis il se maria et obtint un sacerdoce. Ebranlé par la mort de leurs enfants, Nikon a convaincu sa femme de prendre le voile, et à la suite d'une querelle avec le Supérieur de son monastère, il partit pour un autre monastère, dont il fut élu à son tour Supérieur. Par la suite, en 1546, il déménagea à Moscou où il obtint le soutien et la faveur du Tsar. Il fut bientôt ordonné archimandrite du monastère de Novospasski. A la mort du patriarche Joseph, les membres du clergé proposèrent une candidature pour le poste de patriarche, mais le Tsar rejeta cette demande, désirant, ainsi que les boyards et toute la noblesse, voir nommé Nikon patriarche.
Le 25Juillet 1652, à la Cathédrale de l'Assomption du Kremlin à Moscou, Nikon fut élu patriarche. Le jour où il fut élevé à ce rang, tout le monde fut rassemblé, y compris le Tsar et son entourage, ainsi que la Douma des Boyards et de nombreux représentants du clergé. Nikon, dans un premier temps, refusa cette nomination et ne l'accepta finalement que sur l'insistance du Tsar, et en y mettant ses conditions : s'il devenait le patriarche, tout le monde devait le vénérer, être en tous points d'accord avec lui, et surtout le laisser organiser l'Église selon ses propres désirs. Tous les participants donnèrent alors leur consentement et acceptèrent les exigences de Nikon.
Patriarche Nikon
Patriarche Nikon
Dès le début de ses fonctions, le patriarche décida de réformer l'Église russe. Il voulut aligner les livres liturgiques et les rites russes sur les modèles des livres et des rites grecs. A cette époque il existait effectivement de grandes différences entre les deux, mais des études récentes sur l'histoire de la culture spirituelle ont montré que ces différences n'étaient pas dues à des erreurs des copistes russes, mais qu'elles étaient apparues à la suite de changements introduits par les Grecs dans leurs livres au cours des siècles précédents.
Par ailleurs, les membres du clergé n'appréciaient pas du tout les aspects négatifs du caractère de Nikon, en particulier son despotisme, son égoïsme, son orgueil, son amour du pouvoir, son intolérance vis-à-vis des opinions des autres, et même sa cruauté envers certains membres du clergé. Nikon se vengea de ses accusateurs, qui furent déplacés, défroqués, exilés, ou même éliminés physiquement.
En 1653, une semaine avant le grand carême, Nikon envoya un message aux églises. Dans ce message, sans avoir au préalable consulté le Conseil de l'Église ni aucun ecclésiastique respecté, de façon totalement inattendue, il ordonna d'annuler les prosternations et établit le signe de croix avec trois doigts, comme dans la version grecque contemporaine, en précisant que « il est indigne dans une église de faire des génuflexions, il faut s'incliner jusqu'au sol et se signer avec trois doigts ». Il faut noter qu'avant les réformes de Nikon, les Russes se signaient avec deux doigts.
Ces deux innovations sérieuses dans la pratique religieuse ont provoqué une certaine confusion et une protestation même de la part de ceux qui étaient alors jusque-là des amis de Nikon. Certains d'entre eux firent une pétition qu'ils présentèrent au Tsar, mais ce dernier prit le parti de Nikon, qui put les chasser de l'Église et se retrouver ainsi absolument seul à diriger l'Église.

Considérons les principales innovations du patriarche Nikon :

  1. Le signe de la croix avec deux doigts a été modifié pour un signe avec trois doigts. Nikon a expliqué cela en disant que le signe avec deux doigts n'avait jamais exsité ni dans l'Église grecque ni dans l'Église russe, et qu'il s'agissait d'une hérésie arménienne qui avait pénétré le territoire russe.
  2. Dans les livres liturgiques le nom du Sauveur a été écrit et prononcé « ИСУС », mais on a changé pour « ИИСУС».
  3. Dans Le Symbole de la foi orthodoxe, dans les livres anciens, la phrase « Et l'esprit du Seigneur Véritable et donnant la vie » a été refaite et le mot « Véritable » a été enlevé.
  4. La liturgie s'accomplissait sur les sept pains sans levain, mais les nouveaux-ritualistes en supprimèrent deux.
  5. Dans les livres religieux le mot « Alléluia » est prononcé deux fois, et après le réforme trois fois: « Alléluia, Alléluia, Alléluia, Dieu merci ! ».
  6. Selon l'ancienne tradition orthodoxe, au cours des rites du baptême, du mariage, ou du baptême d'une nouvelle église, les mouvements étaient effectués dans le sens horaire, ce qui était symbolique du fait que nous suivions le Christ, notre soleil divin. Et après la réforme, les mouvements se sont faits dans le sens contraire.
  7. Le rituel de bénédiction de l'eau le matin de la fête de l'Epiphanie a été annulé par Nikon, mais restauré plus tard par ses adeptes.
Pendant son mandat, Nikon s'est aliéné de nombreux dirigeants de L'Église. Et les relations amicales entre le Tsar et le patriarche ont également commencé à se dégrader. En 1658, après la liturgie solennelle, Nikon voulut influencer le Tsar et annonça son refus de continuer à assumer ses fonctions ; il se leva et quitta la cathédrale, espérant que le Tsar le retiendrait, ce que celui-ci ne fit pas.
Nikon maudit alors tous ceux qui n'étaient pas avec lui, y compris le Tsar et sa famille. Il fut reconnu coupable d'abandon volontaire de patriarcat, d'insultes envers l'Église, celle-là même qu'il avait réformée, et envers le Tsar, ainsi que de cruautés envers ses subordonnés.
Le Conseil de l'Église le dépouilla de sa dignité, et en fit un simple moine.

Partager cet article

Repost 0
Published by asso-davai - dans Etudes sur la Russie
commenter cet article

commentaires

Contactez-nous

Courriel : asso.davai.caen@gmail.com

 

Association Davaï

Maison de quartier de Venoix

18 avenue des chevaliers

14000 Caen

 

Si vous souhaitez adhérer à notre association et obtenir plus de renseignements, écrivez-nous.

Tarif normal : 15€/an

Tarif réduit (pour les étudiants et les demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif): 10€/an

 

Bulletin d'adhésion (à télécharger)

 

Site : http://assodavai.wix.com/associationdavai 

Facebook http://www.facebook.com/assodavai 

Twitter : https://twitter.com/#!/AssoDavai

Agenda

Cliquez sur le lien pour consulter l'agenda :

http://assodavai.wix.com/associationdavai#!agenda/cee5

Cours de russe

Si vous souhaitez apprendre le russe ou approfondir vos connaissances de cette langue, Nadejda Stettler donne des cours pour adultes au

Centre d'animation La Prairie

 

11 avenue Albert Sorel

14000    Caen

02 31 85 25 16

centreanimationprairie@wanadoo.fr

Quatre niveaux différents.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -