Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 10:23

Le 21 novembre dernier, l’association DAVAI et une quarantaine de ses adhérents, sympathisants, amis…ont eu la grande chance de faire la connaissance de M. Bruno Vianey. Professeur de mathématiques, actuellement en poste au lycée français de Moscou, il l’a été également en Norvège. L’enseignement des mathématiques comme profession, et la littérature comme passion d’autant plus quand ses recherches le conduisent sur les pas d’un Français, Jean Sauvage, passé par la Norvège pour arriver en Russie. La grande singularité de cette histoire tient au fait qu’elle a été relatée dans un court récit descriptif. Ce récit est reconnu comme le premier récit en langue française du premier Français s’étant rendu en Russie. Il s’agit d’un ensemble de paragraphes descriptifs (guide pour les navigateurs, informations sur les modalités commerciales, témoignage historique d’accords entre souverains, descriptions ethnographiques … ) Ensemble qui constitue un récit écrit dans un français lisible aujourd’hui.

Bruno Vianey nous a conté le temps d’un après-midi son aventure de quatre années passées dans des bibliothèques et autres lieux de culture et de mémoire sur les traces de Jean Sauvage, parti de Dieppe en bateau de marchandises en 1586 pour rallier le nord de la Russie. Il aurait accosté à Arkhangelsk, ville tout nouvellement fondée dans le delta très ramifié du fleuve Dvina, le 28 juin 1586. Ce jour est depuis salué officiellement comme le « jour des do
uanes » en Russie.

Source : Wikipédia
Source : Wikipédia

A cette époque Saint Pétersbourg n’existe pas, aussi la fenêtre commerciale russe sur l’Europe est Arkhangelsk, ville fréquentée notamment par les Anglais, les Hollandais, les Danois… Car les contacts notamment commerciaux existent bel et bien entre les pays d’Europe de l’Ouest et la Russie, quand bien même la longue période du joug mongol a pu l’isoler.

Jean Sauvage a rallié le nord de la Russie en contournant l’actuelle Norvège. A cette époque, la route maritime ne passe pas par la mer Baltique, le golf de Finlande, les lacs Ladoga et Onéga…pour rallier la Mer Blanche.

D’autres grands navigateurs s’étaient aventurés vers la Mer Blanche par le Grand Nord, et les commerçants Anglais et Hollandais profitent avant les Français de l’ouverture de voies commerciales vers la Russie. Bruno Vianey nous a rapporté qu’il aura fallu toute la ténacité de M. Danzay, ambassadeur de France au Danemark au cours de la 2ème partie du 16ème siècle, pour dynamiser les relations commerciales entre la France et la Russie. A cette époque, le Danemark contrôle depuis l’île de Narva les relations commerciales et impose des droits de passage et des taxes (la tolle).

Ce petit récit, certainement écrit sur commande, participe des sources avérées de liens anciens entre la France et la Russie et d’intérêts réciproques. Jean Sauvage rapporte avec curiosité et parfois emphase des us et coutumes, le rite du «bien boire» notamment, pour faire honneur aux hôtes ; il évoque la prouesse de dextérité que développent les charpentiers russes capables de monter de belles bâtisses en rondins sans clou avec comme unique outil la hache! Il découvre un engin pratique pour circuler sur la neige dont il ne trouve pas l’équivalent en langue française (le traineau)… Toutes ces choses qui font le contact, le lien entre des gens qui se découvrent et apprennent à se connaître pour échanger.

Extrait : «Bruno Vianey ne se contente pas de présenter le parcours de Jean Sauvage, il propose également, à travers de nombreuses lettres et témoignages, un panorama des relations franco-russes entre les XVIe et XIXe siècles. « Mon objectif premier était de republier le récit de Jean Sauvage avec quelques commentaires, explique-t-il, mais une fois les recherches entamées, j’ai compris l’importance de cette expédition : premier voyage d’un Français à Arkhangelsk, premier récit d’un Français à s’être rendu en Russie, premier traité de commerce qui s’ensuivait et premier lexique franco-russe, première description des îles Solovki… » Et la rédaction du livre lui a finalement pris quatre ans»
Source : http://www.lecourrierderussie.com/2015/02/jean-sauvage-francais-arctique/

J’ai eu le sentiment en écoutant Bruno Vianey qu’il avait à cœur de transmettre cette expérience singulière de Jean Sauvage. Expérience qu’il entend poursuivre ayant rencontré au cours de ses démarches, un autre Jean Sauvage. Celui-ci a fait partie de l’escadrille Normandie Niemen ! Mais il s’agit d’une autre histoire...

Cécile Milcent

A lire : l’ouvrage est richement documenté !

A lire : l’ouvrage est richement documenté !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez-nous

Courriel : asso.davai.caen@gmail.com

 

Association Davaï

Maison de quartier de Venoix

18 avenue des chevaliers

14000 Caen

 

Si vous souhaitez adhérer à notre association et obtenir plus de renseignements, écrivez-nous.

Tarif normal : 15€/an

Tarif réduit (pour les étudiants et les demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif): 10€/an

 

Bulletin d'adhésion (à télécharger)

 

Site : http://assodavai.wix.com/associationdavai 

Facebook http://www.facebook.com/assodavai 

Twitter : https://twitter.com/#!/AssoDavai

Agenda

Cliquez sur le lien pour consulter l'agenda :

http://assodavai.wix.com/associationdavai#!agenda/cee5

Cours de russe

Si vous souhaitez apprendre le russe ou approfondir vos connaissances de cette langue, Nadejda Stettler donne des cours pour adultes au

Centre d'animation La Prairie

 

11 avenue Albert Sorel

14000    Caen

02 31 85 25 16

centreanimationprairie@wanadoo.fr

Quatre niveaux différents.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -