Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 16:37

Chers amis,

 

Aujourd'hui nous vous proposons de lire la belle "carte postale" de notre amie Marlène qui rentre d'un séjour à Moscou. Impressions empreintes de lucidité et d'espoir suscitées par cette ville débordante de vie et d'énergie mais aussi par la Russie et ses habitants.

 

Bonne lecture !

 


 

MOSCOU EN MAI

 

A la fin des années 70, sous Brejnev, je suis allée à Moscou pour des raisons professionnelles. Ce mois de mai j’y suis retournée dans le cadre d’un déplacement familial.

QUELS CHANGEMENTS !!!

A l’époque : il fallait marcher « dans les lignes » sur la Place Rouge, dans le métro – à droite pour descendre, à gauche pour monter les escaliers -, les queues devant des magasins vides, les grandes limousines noires aux rideaux tirés quasi seules voitures dans des avenues presque vides, l’impossibilité de contacts avec l’homme de la rue, l’obligation de « fréquenter » les restaurants et hôtels réservés aux non-soviétiques, le marché noir des devises (et il ne fallait surtout pas se faire prendre), les petits cadeaux à la « dame d’étage » de l’hôtel pour améliorer un peu le confort de notre séjour, sans omettre le désagréable sentiment d’une perte d’identité suite à l’obligation de remettre son passeport aux autorités de l’hôtel jusqu’à notre départ en échange d’un récipicé permettant de nous localiser et qu’il ne fallait surtout pas perdre…

 

054


Aujourd’hui la Place Rouge n’est plus vide : on peut l’arpenter dans tous les sens et les touristes et promeneurs y sont nombreux. L’ancien magasin d’Etat, le GOUM, a été entièrement restauré et rénové en galeries marchandes aux enseignes de boutiques de luxe, faisant face au mausolée de Lénine.


Il faisait très beau – 31° degrés tous les jours alors qu’une météo maussade attristait la Normandie. Et les bulbes dorés des nombreuses églises rivalisaient avec l’éclat du soleil. Les jeunes femmes moscovites, perchées sur leurs très hauts talons, parcouraient les rues d’un pas assuré (mais comment font-elles ?) et les terrasses des cafés étaient pleines de monde.

La circulation est d’une telle densité, les embouteillages tellement nombreux et sans fin, que Paris apparaît comme une ville délivrée des voitures !

 

Partout les lilas en fleurs embaumaient les nombreux parcs et jardins publics, où les gens se prélassaient à loisir, leur portable toujours à portée de mains. Car ce qui m’a également interpelée, c’est cette grande utilisation du téléphone mobile dans toutes les tranches d’âge, de même que les cybercafés qui se développent largement ; et aux tables des bars femmes et hommes travaillaient sur leur ordinateur portable sans être inquiétés. On peut donc maintenant librement communiquer avec le monde extérieur grâce à cette nouvelle technologie que le gouvernement actuel n’interdit pas.

 

033

 

Partout des grues, des trottoirs en chantier, des ponts et des immeubles en construction. Les magasins d’alimentation tout comme de vêtements, de décoration … offrent un grand choix et des étalages bien garnis tandis que les enseignes des grandes surfaces et des concessionnaires automobiles se disputent la place. Les restaurants sont nombreux et très fréquentés ; j’ai été frappée par le grand nombre de restaurants italiens (tout comme les « boutiques » italiennes très appréciées des Moscovites m’a-t-on dit). De même, il y a une vie nocturne et des quartiers dits branchés très animés.

En outre, les Moscovites peuvent à nouveau exprimer librement leur foi, se recueillir devant les icônes de leurs saints favoris sans se laisser déranger par le touriste parfois un peu voyeur.

 

045


Moscou est également riche en musées, peu à peu rénovés pour certains. Leurs riches collections sont à nouveau ouvertes au public et on peut admirer en toute quiétude la merveilleuse icône de Saint Vladimir exposée dans la petite chapelle intégrée à la galerie Trétiakov. Le théâtre du Bolchoï, à nouveau ouvert après une longue et difficile restauration, attire une foule nombreuse tout comme les théâtres et les salles de concerts ; cela confirme l’amour de ce pays pour la musique et la littérature. Les tous derniers films sont à l’affiche et même notre Johnny national y donnera un concert en décembre de cette année. Les affiches publicitaires sont de plus en plus nombreuses au point que très souvent on les utilise pour indiquer un trajet et cela donne ... «  vous tournez à droite juste après le panneau de CC…, puis tout droit et quand vous arriverez devant l’affiche de M et S… prenez à gauche … » et cela marche très bien.

 

023


Même si le taux de croissance est passé de 11% à un petit 8%, la croissance est là et cela se voit. Bien sûr, de nombreux problèmes subsistent ; mais les mentalités ont changé et le peuple russe peut prendre son avenir en mains après les très difficiles années de transition qui ont suivis la chute du bloc soviétique. Il y aura toujours certains esprits pour contester cette évidence mais je dois dire que, sans esprit polémique, cela m’a permis de respirer librement à grandes bouffées et cela m’a remplie d’un grand sentiment d’espoir pour le futur de ce pays ami. Alors oui, cela change.

Je vous encourage à aller y faire une escapade et à vérifier par vous-mêmes de cette évolution.


Marlène

 

038

 

Photos : Nadejda Stettler

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Contactez-nous

Courriel : asso.davai.caen@gmail.com

 

Association Davaï

Maison de quartier de Venoix

18 avenue des chevaliers

14000 Caen

 

Si vous souhaitez adhérer à notre association et obtenir plus de renseignements, écrivez-nous.

Tarif normal : 15€/an

Tarif réduit (pour les étudiants et les demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif): 10€/an

 

Bulletin d'adhésion (à télécharger)

 

Site : http://assodavai.wix.com/associationdavai 

Facebook http://www.facebook.com/assodavai 

Twitter : https://twitter.com/#!/AssoDavai

Agenda

Cliquez sur le lien pour consulter l'agenda :

http://assodavai.wix.com/associationdavai#!agenda/cee5

Cours de russe

Si vous souhaitez apprendre le russe ou approfondir vos connaissances de cette langue, Nadejda Stettler donne des cours pour adultes au

Centre d'animation La Prairie

 

11 avenue Albert Sorel

14000    Caen

02 31 85 25 16

centreanimationprairie@wanadoo.fr

Quatre niveaux différents.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -