Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 11:16

Chers amis,



Aujourd'hui nous vous proposons de lire le très bel article de Cécile Milcent consacré à la lecture d' "Eugène Onéguine" qui a eu lieu à la librairie-salon de thé Pouchkine à Hérouville Saint-Clair samedi 12 mai. Un grand merci à Cécile pour la qualité de son récit et pour nous faire partager cette rencontre avec André Markowicz et sa maman.



 

Samedi 12 mai, la librairie salon de thé « Pouchkine » proposait une lecture à deux voix de passages du monument de la littérature russe Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. André Markowicz, qui revenait pour la deuxième fois au salon et y reviendra encore, avait demandé à sa mère de l’accompagner pour lire avec lui, elle, en russe et lui, sa traduction en français de l’œuvre. Car André Markowicz est bien ce grand traducteur qui, après avoir donné à la langue française une nouvelle vision de l’œuvre de Dostoïevski, nous a offert également ce premier roman de la littérature russe.

 

Je ne saurais vous décrire les prouesses que le traducteur aura dû déployer pour conserver en français à cette œuvre romanesque sa forme initiale, c’est-à-dire versifiée, pour rendre accessible, vivant et sensible un texte poétique du début du XIXe siècle. D’ailleurs, André Markowicz n’est pas homme à étaler son savoir ou à rendre compte de son travail colossal.

 

Une des maîtresses des lieux nous avait dit avant la lecture : « André Markowicz est à 100% russe et à 100% français » Ceci explique cela : une aisance, une magie de la maîtrise parfaite des deux langues et de leur univers  ainsi que de l’histoire de la culture de la langue ; cette culture que le Français même zélé à apprendre arrive rarement à épouser au point de se défaire de ses gallicismes et de se fondre dans la langue de l’Autre, dans son rythme et sa sensualité.

 

http://salonpouchkine.files.wordpress.com/2012/04/markowicz.jpg(André Markowicz)

 

André Markowicz a bien voulu lever le voile en partie sur cette magie. C’est la magie de la transmission. Celle qui se fait de génération en génération et dont nous avons eu une démonstration magistrale. Car Daredjan Markowicz, sa mère, lisait effectivement le texte au double sens du verbe lire en russe : elle le donnait à entendre par récitation. Et oui, Mme Markowicz sait le roman par cœur. Et elle le rend comme au théâtre avec l’intonation juste. Elle n’est pas la seule, ma voisine connaissait, elle aussi, tout le début de l’œuvre par cœur. Ce n’est pas banal, c’est l’effet Pouchkine, l’effet Eugène Onéguine.

 

De nombreux Russes vénèrent en effet cet auteur et cette œuvre en particulier. Eugène Onéguine, c’est de la culture orale dans un pays et une époque où l’on possède depuis bien longtemps l’écriture. Mme Markowicz expliquait qu’à un âge où elle n’était pas en mesure de comprendre le sens du texte, sa mère lui contait Onéguine et que, lors du blocus de Léningrad, elle lisait elle-même le roman. Il s’est imprégné en elle. Son fils André a reçu de sa grand-mère la même éducation à la langue de Pouchkine, puis il a commencé à travailler à sa traduction vers 17 ans, mais c’est beaucoup plus tard qu’il s’est vraiment attelé à la tâche, particulièrement quand les vers du roman lui sont venus à l’esprit en français.

 

http://www.decitre.fr/gi/46/9782742777846FS.gif

(Eugène Onéguine d'A. Pouchkine traduit par André Markowicz)

 

Miracle de la langue, miracle de la poésie, miracle de l’âme humaine et de son chantre le poète, magie de la traduction.

Je vous invite à découvrir ou à redécouvrir cette histoire simple de Tatiana éperdue d’amour pour Onéguine qui, trop tard, comprendra ce qu’il a perdu en la repoussant.

 

Cécile

Partager cet article

Repost 0
Published by asso-davai - dans Nous y étions !
commenter cet article

commentaires

Olga Goueslard et Oxana Charlot 21/05/2012 22:28

Merci pour ce bel article, Cécile, et nos chers amis de l'association DAVAÏ. Courage à vous tous et за успех нашего безнадежного дела, так-то вот! :)

asso-davai 22/05/2012 12:03



Merci Olga et Oxana pour vos chaleureux encouragements ! Je vous souhaite bon courage aussi et j'espère passer vous voir bientôt. Ca fait bien longtemps que je ne suis pas allée à la librairie
malheureusement. Ещё раз спасибо! Annabelle



Contactez-nous

Courriel : asso.davai.caen@gmail.com

 

Association Davaï

Maison de quartier de Venoix

18 avenue des chevaliers

14000 Caen

 

Si vous souhaitez adhérer à notre association et obtenir plus de renseignements, écrivez-nous.

Tarif normal : 15€/an

Tarif réduit (pour les étudiants et les demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif): 10€/an

 

Bulletin d'adhésion (à télécharger)

 

Site : http://assodavai.wix.com/associationdavai 

Facebook http://www.facebook.com/assodavai 

Twitter : https://twitter.com/#!/AssoDavai

Agenda

Cliquez sur le lien pour consulter l'agenda :

http://assodavai.wix.com/associationdavai#!agenda/cee5

Cours de russe

Si vous souhaitez apprendre le russe ou approfondir vos connaissances de cette langue, Nadejda Stettler donne des cours pour adultes au

Centre d'animation La Prairie

 

11 avenue Albert Sorel

14000    Caen

02 31 85 25 16

centreanimationprairie@wanadoo.fr

Quatre niveaux différents.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -